Voyez les changements comme des opportunités (et non comme des dangers)

Votre note :
[Total: 0 Average: 0]

Le changement, c’est la vie. Et inversement.

Si nous nous arrêtons de changer, nous cessons de vivre et d’évoluer.

Alors, il vaut mieux voir le changement comme une opportunité que comme un danger.

La difficulté principale à adopter ce point de vue positif est de contourner un biais de notre cerveau qui consiste à nous éviter de prendre des risques. Inconsciemment, il nous positionne donc dans des situations connues. Même si ces situations sont inconfortables ou peu épanouissantes. Une zone de confort inconfortable si on veut !

D’où l’intérêt de se convaincre que tout changement est positif. Même les changements douloureux sont positifs, paradoxalement.

La perte d’un emploi peut par exemple nous sembler dramatique mais nous avons le choix de le considérer comme une chance de tester un autre emploi ou encore d’en créer un qui nous ressemble plus. C’était le moment de partir pour s’épanouir autrement, de se dépasser, d’explorer.

Si la peur est tout de même présente voire bloquante, souvenez-vous que vous avez déjà surmonté de nombreux changements dans votre vie : des pertes, des deuils, des échecs, la croissance, des déménagements,…qui ne vous ont pas fait disparaitre, puisque vous lisez ces lignes, mais vous ont appris.

À chaque changement que nous vivons, nous nous transformons. Nous ajoutons une nouvelle expérience à notre vécu. Nous développons notre résilience en mobilisant nos forces. Nous créons de nouveaux circuits neuronaux dans notre cerveau.

Changer, c’est apprendre les leçons de la vie et en apprendre plus sur nous.

Il y a plusieurs sortes de changements : des gros, des petits, des longs, des courts,…des imaginaires !

Certains sont anticipés (vous avez réfléchi à un plan B), d’autres de totales surprises.

Pour aimer le changement, il faut donc penser « flexibilité » ou « souplesse ». C’est un super pouvoir !

La souplesse mentale diminue les frottements avec les évènements de la vie. Chaque changement est alors un défi à notre souplesse.

C’est aussi un fantastique signe d’intelligence.

Alors, entraînons-nous à ce stretching intellectuel et épousons le changement en le considérant comme une chance.

De toute façon, rien n’est permanent. Alors…

 

Voici un dernier « truc » pour mieux vivre les changement :

« FAITES COMME SI VOUS AVIEZ CHOISI CE CHANGEMENT ». Ainsi, la motivation et la confiance seront là et l’envie de rebondir aussi.

Vivre, c’est changer. Changer, c’est vivre.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.